La mule à travers les âges...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La mule à travers les âges...

Message  Enya le Ven 29 Juin 2007 - 22:19

Sans l'homme qui met en contact le baudet et la jument, le mulet, stérile, n'existerait pas. Son élevage remonte à la nuit des temps et son origine est controversée: d'aucuns la situent en Mysie (Asie Mineure), en Assyrie ou dans la région située entre le Gange et le littoral méditerranéen de la Syrie ou les premiers immigrants mongols auraient mis en présence le cheval asiatique et l'âne africain. D'autres voient son berceau en Chine, d'autres encore en Abyssinie,

Quoi qu'il en soit, au début des temps historiques sa présence est attestée en Perse, en Syrie, en Asie Mineure, et par la suite en Palestine.
Selon la Bible, la loi mosaïque condamnait l'usage du cheval et du mulet, lesquels ne furent adoptés par les Israélites que lorsque le pouvoir sacerdotal céda le pas devant le pouvoir laïc.
Le mulet devint alors la monture habituelle des dignitaires d'Israël. C'est à dos de mulet que les tribus d'Isachar, de Zabulon et de Nephtali apportent à Hébron des vivres pour David après la mort de Saül.
Après le meurtre de leur frère Amnon, les fils de David s'enfuient sur une mule, Absalon restant suspendu aux branches d'un arbre par ses longs cheveux. Et c'est sur sa mule personnelle que David fait monter Salomon pour qu'il aille se faire sacrer roi par le grand prêtre Sadoc.

Homère relate que Nausicaa, fille d'Alcinoos, roi des Phéaciens, demande les mules de son père pour se rendre à la rencontre d'Ulysse
"Entourée de ses nymphes, elle prend les rênes et pousse les mules dont la course rapide fait retentir la terre. Le char étant arrivé au bord du fleuve, les mules sont dételées et laissées en liberté sur la rive tapissée de l'herbe la plus douce qu'elles broient avec délice."
Par la suite, Hésiode signale l'habitude de châtrer les mulets.

Du temps d'Ezéchiel, les marchés de Tyr sont approvisionnés en mulets par les Arméniens. Hérodote raconte que les Perses emploient des mulets dans leurs guerres contre les Scythes, qui fuient effrayés devant les animaux. Lorsqu'elle part assiéger Babylone, l'armée de Cyrus compte de nombreux mulets. De même Xerxès en emploie dans sa lutte victorieuse contre les Grecs.
Quant à Alexandre, il fait venir une multitude de mulets de Babylone, de Mésopotamie et de la ville de Suze. A sa mort, ce sont 64 mulets, choisis parmi les plus beaux de l'Empire, qui transportent son corps en Egypte.

D'après Plutarque, que cite Montaigne dans ses Essais, "les Athéniens ordonnèrent que les mulets qui avaient servis au bâtissage du temple appelé Hecatompedon soient libres et qu'on les laissa paître partout et sans empêchements."
Un geste de gratitude tout à l'honneur des premiers démocrates du monde!

Enya
Admin
Admin

Nombre de messages : 1096
Age : 28
Localisation : Yverdon-les-Bains, Vaud
Date d'inscription : 14/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://mulinette-romandie.all-up.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mule à travers les âges...

Message  Enya le Ven 29 Juin 2007 - 22:43

Au fil des siècles, l'élevage mulassier gagne le pourtour de la Méditerranée, les Balkans, la Grèce, l'Afrique du Nord, l'Espagne, le Portugal, l'Italie. Le plus ancien document relatant l'existence de mulets en Europe occidentale est un écrit de Denys d'Halicarnasse en 534 avant notre ère.
Dans la Rome antique, les mulet est considéré comme un animal rare et précieux et le vétérinaire se dit mulomedici, médecin de mulet.
En 359 avant J-C, le dictateur romain Sulpicius Peticus, en guerre contre les gaulois, fait ôter le bât de mille mulets et y place mille muletiers armés qui, marchant sus à l'ennemi, le mettent en déroute. Marius usera du même stratagème contre les Teutons, tout comme César pendant le siège de Gergovie.

Avec la conquête romaine, le mulet se répand en France et en Suisse. Le réseau des routes impériales englobe une vingtaine de cols, dont seuls cinq sont carrossables. L'animal joue donc un rôle essentiel dans les transports au service des légions et des marchands qui parcourent l'Empire en tous sens.
Grâce à ses qualités particulières le mulet se répand surtout dans les pays du sud et les régions de montagne, pauvre en voies de communication et en fourrage de qualité. Lorsqu'ils envahissent l'Espagne et la France, les Sarrasins amènent avec eux leurs habitudes en matière d'élevage mulassier. Au fil des siècles, le mulet va connaître un engouement sans précèdent et son élevage va se développer au détriment du cheval.

En Espagne, c'est la folie! On s'arrache les mulets. Les mules en particulier, de ligne plus harmonieuse que les mâles, deviennent des bêtes de luxe que les aristocrates s'honorent de posséder. Philippe V possède six carrosses attelés chacun à six mules au moyen de cordon de soie.
L'Espagne garde jalousement la propriété de ses baudets reproducteurs. Les plus belles juments sont employées à produire d'innombrables mules dans de multiples haras. Et encore cela ne suffit-il pas à couvrir les besoins: chaque année il faut importer 20'000 mulets de France !

Cette monomanie a son revers: elle provoque le quasi-anéantissement des races chevalines délaissées, notamment celles de Castille, de Galice et des Asturies. Face à ses excès, une loi interdisant la saillie des juments par les ânes est promulguée en Andalousie dès le XVIIIe siècle. Cette province sera d'ailleurs la seule ou la race chevaline conservera sa beauté.

Dans les autres provinces la folie des mules se poursuit et le cheval se raréfie à un tel point qu'au moment ou des guerres s'engagent en Amérique, les cavaliers nouvellement enrôlés doivent attendre trois, voire quatre ans jusqu'à ce qu'ils puissent recevoir une monture.
Lorsque éclate la guerre d'indépendance, il ne reste plus que 8000 chevaux disponibles pour les troupes.

Enya
Admin
Admin

Nombre de messages : 1096
Age : 28
Localisation : Yverdon-les-Bains, Vaud
Date d'inscription : 14/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://mulinette-romandie.all-up.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mule à travers les âges...

Message  Enya le Ven 29 Juin 2007 - 23:25

Au XIXe siècle, les riches Espagnols qui vont prendre les eaux outre-Pyrénées, à Pau ou à Biarritz, ne manquent pas d'emmener avec eux leurs superbes équipages de mules qui font l'admiration des Français. Mais si, dans les classes sociales supérieures, les bêtes sont parfois traitées avec des égards qui prêtent à sourire, ailleurs elles subissent de plein fouet- c'est le cas de le dire- la brutalité des hommes.

En 1846, la diligence qui va se Saint-Jean-de-Luz à Irun est tirée par cinq paires de mules reliées par un réseau de cordes, sans la moindre bride.
La vois de leur conducteur, le jeune zagal (garçon, en espagnol), suffit à les conduire. Un soupçon d'incartade, une ombre de lassitude, entraînent la riposte immédiate de l'impitoyable zagal qui leur fait subir "de l'aube au soir, la secousse électrique du nerf boeuf relayé par la trique."
Si une bête vient à mollir, une poignée de "braves" armés de bâtons a tôt fait d'accourir à la rescousse pour la ragaillardir à grand coup dans les côtes. Il n'est pas rare qu'on entretienne tout exprès une plaie qu'il suffit d'aviver d'un féroce aiguillon pour accélérer l'allure. Et l'on s'étonne après ça que les pauvres deviennent méchantes! Plus tard, les mules tireront des tramways, tout à Lisbonne, ou seront affectés au service postal.

Pour apprendre son nom à un mulet et le rendre docile lorsqu'on l'appelle, on l'attache à un poteau. Armé d'un fouet, un homme roue de coup la pauvre bête en lui criant son nom aux oreilles. On le détache ensuite et on lui donne à manger. Ainsi en va-t-il dix jours de suite. Le mulet est désormais baptisé. Dès qu'il entend son nom, il pense au traitement qui l'accompagne et se soumet instantanément!
Dans la doulce France, Louis XII, affligé de goutte, avait coutume d'aller partout sur son mulet, tant et si bien qu'on avait placé une rampe sur le grand escalier du palais pour que l'animal puisse amener son royal maître jusqu'aux portes de la salle de justice ou de sa chambre à coucher.

En 1498, ce monarque se rend avec sa suite en pèlerinage de Chinon à Angers à dos de mulet, au grand étonnement des habitants surpris de voir, selon le commandant Picard qui relate l'affaire, les seigneurs préférer à de beaux chevaux de simples mules dont leurs devanciers n'eussent pas voulu pour leurs valets!

Le duc Valentinois en grand apparat, grand amateur de mules devant l'Eternel, est du cortège: "Devant lui marchent 80 mulets fort beaux chargés de coffres, dont les couvertures sont aux armes du duc. Après viennent 24 autres mulets avec des couvertures rouge et jaunes, couleurs de la livrée du roi. Suivent encore 12 mulets avec des couvertures de satin jaune. Puis dix mulets ayant des couvertures de drap d'or. De plus, 6 belles mules richement harnachées de selles, brides et harnais sont conduites par 6 laquais vêtus de velours cramoisi. Viennent ensuite 2 mulets portant des coffres couverts de drap d'or dans lesquels sont la vaisselle d'or et les pierreries. Pour fermer la marche, il y a encore 24 mulets avec des couvertures rouges ornées des armes du duc..."

Le mulet devient également la fière monture des magistrats, des médecins et des ecclésiastiques, ainsi que le rappelle ce vers tiré d'une autre fable de La Fontaine: "Le mulet d'un prélat se piquait de noblesse."
En 1717, inquiet de la concurrence du mulet par rapport au cheval, l'intendant des haras interdit la saillie par les baudets ou bourriquets des juments ayant plus de quatre pieds.
Les contrevenants, propriétaire de juments ou simples étalonniers, sont menacés de confiscation et de 20 livres d'amende. On décrète même la castration des baudets du Poitou! Mais l'engouement populaire à l'égard du mulet est irrésistible et aucune mesure ne sera longtemps maintenue... Le mulet a eu chaud ! Cependant, le temps des excès est passé. Joseph Bonaparte va peu à peu réintroduire le cheval en France; il va s'y développer en parallèle à celui du mulet.

Enya
Admin
Admin

Nombre de messages : 1096
Age : 28
Localisation : Yverdon-les-Bains, Vaud
Date d'inscription : 14/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://mulinette-romandie.all-up.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mule à travers les âges...

Message  Enya le Ven 29 Juin 2007 - 23:37

Dans l'Europe du XIXe siècle, la plus connue des régions d'élevage est le Poitou, ou l'on produit un robuste mulet de trait aux longs poils, d'une hauteur au garrot de 155 à 165cm et d'un poids de 500 à 800kg. De taille et de poids inférieur, l'agile mulet de la Savoie et du Dauphiné est utilisé pour le trait léger, le bât et la selle. On retrouve ce type d'animal en Suisse, dans le Piémont, dans l'est de l'Europe, en Afrique du Nord et en Abyssinie.

Les éleveurs de Sicile, des Pouilles et de la Sardaigne produisent de petits mulets convenant à la fois au trait, au bât et à la selle. Quant aux minuscules mulets corses, particulièrement lestes et légers, leur taille est inférieure à 140cm.
Plus au nord, l'élevage mulassier a gagné l'Autriche, l'Allemagne, puis l'Angleterre et, enfin, l'Amérique. La fameuse conquête de l'Ouest n'aurait pas été possible sans le mulet.

En 1898, l'Amérique du Nord compte 2,4 millions de mulets répartis en cinq types: les plus petits, employés dans les mines, n'ont que 120cm au garrot et pèsent seulement 300kg; puis viennent ceux utilisés par les cultivateurs de coton, les farmers et les producteur de canne à sucre.
Enfin, les très grands mulets, utilisés pour le trait lourd, accusent une hauteur au garrot de 160 à 175cm et un poids respectable de 600 à 800kg.



Source: "Le mulet valaisan" de Simone Collet

Enya
Admin
Admin

Nombre de messages : 1096
Age : 28
Localisation : Yverdon-les-Bains, Vaud
Date d'inscription : 14/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://mulinette-romandie.all-up.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mule à travers les âges...

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:23


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum